jeudi 3 octobre 2013

Aux crabes et aux langoustines

Je ne perturberai pas la classe avec des polémiques stériles quand la maîtresse a le dos tourné
Je ne perturberai pas la classe avec des polémiques stériles quand la maîtresse a le dos tourné
Je ne perturberai pas la classe avec des polémiques stériles quand la maîtresse a le dos tourné


Heureusement qu'il y a le copié-collé pour les punitions.


Le crabe, on le sait, marche à reculons. Et la langoustine est un plat de luxe. Les deux se retrouvent souvent dans le même panier. Voilà pour le titre. Le reste aussi sera hermétique.


Hermétique, c'est quand t'arrives pas à ouvrir ton huître, eh loufiat !


Le type à côté de moi est bourré comme un coing. Il en a marre. Et il le dit :


- J'en ai marre !


Je ne lui demande pas pourquoi. Il en a marre. D'ailleurs, il explique :


- C'est la merde !


Je le regarde. Il est plutôt bien habillé. Un peu démodé, peut-être. Rasé de près. Abonné chez le coiffeur. Mais quelle haleine fétide :


- C'est la merde !


Je regarde le panneau d'affichage. Mon train a une heure de retard. Celui du type semble parti depuis longtemps. A présent, il lève des yeux vitreux sur moi :


- Vous ne trouvez pas, Monsieur ?


Je fais mine de ne pas entendre. Moi aussi, j'en ai marre. De ces gens qui n'ont rien fait de leur vie. Rien fait pour changer les choses qu'ils déplorent. J'en ai marre de leur trouver des excuses. Avant, je discutais avec eux. J'essayais de comprendre. J'étais sans doute moi-même une de ces larves. Aujourd'hui, je change de trottoir.



Un peu plus loin, une petite dame affolée m'intercepte :


- Aidez-moi, Monsieur, s'il vous plaît. Je ne sais plus où j'habite !


Mon côté galant prend le dessus sur ma résolution de laisser les paumés pourrir dans leur jus. Je lui demande d'être un peu plus précise :


- Avec tous ces étrangers, Monsieur, une chatte n'y retrouverait pas ses petits !


- Une chatte ?


Epuisée, elle s'assoit sur un banc et, d'un gentil sourire, me désigne la place vacante à côté d'elle. Partout des gens avec des valises. Beaucoup d'enfants. A voix basse, elle poursuit :


- Des romanichels, partout des romanichels ! On ne se sent plus chez soi !


J'aurais voulu répliquer que ces enfants, aussi, ne se sentent plus chez eux nulle part. Mais avec ce genre de personnes, il vaut mieux se taire sinon ils vous sortent toute la panoplie de Zorro. Cependant, le problème de la petite dame semble sérieux. Je remarque à présent sa mise dépareillée. Du style : rien ne me va plus mais il faut que ça se sache. Alors je me fends d'une réplique :


- Vous savez, Madame, quand on vieillit, on commence à avoir des trous dans le cerveau...


- Goujat !


Et elle se lève d'un bond. J'ai dû mal calculer mon introduction...


- C'est vrai ce que tu dis, Gadjo !


A côté de moi, un vieil homme avec un chapeau et une guitare me lance un sourire édenté. Et il enchaîne :


- Quand t'es jeune, tu découvres le monde et tu te fais ton idée. Quand t'es vieux, le monde a changé et ton idée, elle n'est plus bonne. Mais comme t'es trop fatigué pour en changer, tu la gardes.


- Et vous allez où comme ça, Monsieur ?


L'homme au chapeau prend un air sérieux :


- Vous savez pourquoi les Manouches, ils sont bons à la guitare ?


- Non ?


- Le piano, ça encombre quand il faut tailler la route !


 [youtube http://www.youtube.com/watch?v=QdNLzz1OgSw]


 


A lire : Manuel, souviens-t-en...  par Jean-Claude Lefort ("Député honoraire, Fils de Manouche")

__________________________


Commentaires


__________________________


Clin d'oeil. Merci pour ce subtile billet.


Écrit par : plumeplume | 03 octobre 2013

__________________________


Où il est le bouton "j'aime"?

Écrit par : aquatinte | 04 octobre 2013

__________________________


Merci Mesdames !!

Like > youtube.com/watch?v=hL4x6h39xaE

Écrit par : sk | 04 octobre 2013

__________________________


Je reviens de Bireli L. & friends, excellents les virtuoses ! La "pompe" aussi.
Ne me dites pas que vous ne touchez pas un peu/beaucoup de guitare, je ne vous croirai pas.
Un grand bonjour aux dames ci-dessus.
:-)

Écrit par : Pyroman | 04 octobre 2013

__________________________


trop lourd, le piano...

Écrit par : sk | 04 octobre 2013

__________________________


Salut SK !


Il est minuit et demi, je suis rentré tard après trois jours d'absence, je n'ai pas déballé la moitié de mes bagages ; je n'ai pas non plus allumé mon PC (je ne suis d'ailleurs pas allé dans mon foutoir appelé bureau). Sur mon pieu, j'ai juste allumé mon petit netbook pour un tour rapide en blogo, et je découvre votre post sympa.

Inutile de vous dire que, avec du coup Django dans les oreilles... je brûle demain matin d'aller m'écouter un Birelli Lagrène (clin d'oeil à l'ami Pyro par la même occasion).

Écrit par : caquedrole | 05 octobre 2013

__________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce blog est désormais fermé.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.