vendredi 18 octobre 2013

Retour sur la montée du Front

frontbis1


A ce stade de l'histoire (6 octobre 2013), la France entière s'émeut, alertée par les fils d'actualité, les articles de presse, les réseaux sociaux et tout le tuttim. - Réagissant à l'avalanche de papiers froissés dans un pin-pon généralisé, je me sens moi-même interpelé [ici]. - Mais que s'est-il donc passé ? Sur 20.728 personnes appelées à voter, 13.815 se sont abstenues, ce qui montre déjà l'intérêt colossal suscité par cette élection au pays de l'olive et du grillon. Et sur les suffrages exprimés - 6913 ! - le Mr Nobody qui une semaine plus tard sourira jusqu'au front devant toutes les caméras de France et de Navarre en recueille... 2718 ! - Bien sûr, s'empresse-t-on de comptabiliser, il faut y ajouter ceux qui se portent sur le "dissident" FN (qui n'a simplement pas voulu céder sa place à l'autre), soit 612 voix, ce qui donne le score formidable de 3330 voix, un peu moins de la moitié des suffrages exprimés, mais seulement 16% des inscrits. Les statisticiens, fétichistes des chiffres, vont dire qu'il ne faut pas calculer comme ça. Moi, je leur réponds que si j'étais frontiste, je serais allé voter, maniaque ! - Fin du premier acte.



frontbis2


Second acte (13 octobre 2013). - La France retient son souffle. Le traditionnel déjeuner dominical en famille est troublé par cette nouvelle inquiétante qui tombe entre la poire et le fromage : augmentation de la participation à Brignoles ! - Le chiffre est en effet suffisamment significatif pour remettre les pigistes en selle : "seulement" 10.889 électeurs se sont abstenus, en gros un sur deux. Donc un/e Brignolais/e sur deux se fout royalement de cette élection où il s'agit - l'ai-je déjà dit ? - d'élire - non pas la Reine de France, désolé M'dame ! - mais un - seul et unique - conseiller général ! - El campeón récolte 5031 voix contre 4301 à son unique adversaire dans ce second round. Avec une victoire aussi écrasante dans une élection de cette importance, je m'y croirais moi aussi : "à l'aube du renouveau de notre pays" [ici].  - Vous me pardonnerez de ne pas bétonner l'analyse avec les fameuses spéculations sur les reports de voix, assorties d'un pronostic vital pour 2017 et de quelques moules marinières, mais cette annonce de la "percée" du Front me rappelle étrangement la proclamation du "triomphe" de Mutti outre-Rhin. -  Historique ? - Ou simplement hystérique ?


[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=Fg04vQRLHyg]


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce blog est désormais fermé.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.