dimanche 17 avril 2016

"L'autre pays du fromage"

Selon le site de L'Express, le président sortant perdrait face à la Walkyrie au second tour des élections de 2017. Quel but poursuit-on en publiant cette non-information sur la « foi » d'un « sondage Odoxa pour BFMTV et Le Parisien » qui a été « réalisé par internet les 14 et 15 avril auprès de 949 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus » [ici]

L'un des intertitres de cet article succinct – qui porte ce titre à sensation : En 2017, Marine Le Pen devant François Hollande au second tour, selon un sondage – pourrait nous mettre sur la voie : « Hollande nous entraîne jusqu'au bout de l'ennui sur France 2 ».

Comme l'a déjà montré le « panel » unanime des commentateurs, analystes, experts, qui ont pris la parole immédiatement après la prestation télévisée du Président de la République (ce 14 avril 2016) – sans parler du choix des « quatre Français » appelés à lui porter contradiction – nous assistons à une entreprise de démolition collective.

Alors que tous ces médiatiques patentés évitent soigneusement de parler de l'état actuel, global, du monde – et surtout pas les vieilles démangeaisons qui nous bassinent avec la souffrance du « peuple », cette masse hallucinée, sans distinction de classes sociales, qui voudrait simplement se débarrasser de ses « corps étrangers », mais certainement pas de ceux qui la dominent, l'exploitent, bref : des véritables responsables de la situation actuelle et, tant qu'on y est, des bourreurs de mou, idéologues maison, poseurs d'écrans et de paravents.

La France à vocation paternaliste vient donc de trouver un nouveau bouc émissaire : le gars tout là-haut qui ne fait rien et qui, dans l'esprit populaire, est censé tout pouvoir. Et c'est ce gars-là qui va devoir payer : pour cette saloperie de crise mondiale, pour les écrémeurs, délocaliseurs, optimiseurs de tout poil.

Dans la même veine délirante de toute-puissance flanquée de sa sœur jumelle – l'impuissance réelle des politiques face au pouvoir économique – on fait monter la Walkyrie (sur ses grands chevaux de l'écurie familiale). Parce que le problème, en définitive, est très simple et peut se réduire à ce slogan qui sent bon le calendos de chez nous : Le vrai pays du fromage, c'est la France !


Chapeau, l'article !

Mais la meilleure, c'est tout de même le chapeau de l'article cité : François Hollande serait éliminé dès le 1er tour de la présidentielle de 2017 dans tous les cas [...] S'il accédait au second tour, le président serait battu par Marine Le Pen.

Hé ho, du bateau ! Personne pour faire la révision à L'Express, le week-end  ? - Apparemment, ce journal n'en a cure de prendre ses lecteurs pour des billes. Quant à moi, je n'insulterai pas votre intelligence en commentant l'absurdité du propos.

SK, 17 avril 2016

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce blog est désormais fermé.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.