lundi 4 avril 2016

Panama Papers




Sortis par la Süddeutsche et repris par Le Monde, les Panama Papers nous ramènent vers cet essentiel dont on détourne sans cesse l'attention avec les remplissages occupant le petit peuple, meublant les espaces de communication avec les faits divers et le sport, les querelles intestines et les divertissements stupides, la promo, oui surtout la promo, l'auto-promo.

Alors que les Panama Papers donnent des pistes pour expliquer la banqueroute des États, tant décriée, conspuée par les ultra-libéraux qui nous font la morale (depuis les Îles Caïman, la Suisse, le Liechtenstein, Monaco ou Panama...).

Comme la NSA qui tente de faire passer les révélations de Snowden pour illégales, le cabinet Mossack Fonseca crie déjà au voleur...

Car on a pêché un gros, un très gros poisson, qu'ils chercheront à noyer au nom des vraies valeurs, du style : ferme-ta-gueule-et-va-bosser, fais marcher le système, trime pour le SMIC et achète chez le hard-discounter. Et ils nous font la morale (depuis le rayon bio de chez Fauchon)...

Mais rien ne sert de se lamenter, le monde a toujours tourné comme ça. Avec cette petite différence que l'injustice et le scandale sont aujourd'hui révélés en prise directe - chiffres à l'appui - et non a posteriori lorsqu'on n'a plus aucune influence sur le cours des choses.

Businessmen, hommes de pouvoir, célébrités, criminels : un mélange bien plus explosif que le kamikaze qui se fait sauter pour cause de cerveau lavé. Et les intégristes, les extrémistes tiennent le haut du pavé parce qu'ils cachent si bien les éminences grises qui tirent les ficelles. Alors s'ils sont franchement inquiétants, les Panama Papers rassurent au moins sur un point : ce n'est pas une théorie du complot.


 

5 commentaires:

  1. il parait qu il n ya pas d americains sur la liste !!!!!! LOL !

    RépondreSupprimer
  2. Cher Olivier et SK,

    Olivier, à votre "lol" de soulagement, un bémol peut-être : Pas d'Américains à première vue enregistrés du moins auprès de Mossack Fonseca. Ce ne doit pas être le seul cabinet qui fasse du offshore.

    Perso, j'aurais bien fait remarquer ceci : pas de personnalités israéliennes ou juives dans les premières informations divulguées, mais bien par exemple le roi de l'Arabie saoudite ou celui du Maroc.

    Je ne fais remarquer ceci que parce que hélas, dans l'opinion de nombreux citoyens d'origine arabe et qui défendent la cause palestinienne, les pires clichés antisémites (d'origine européenne) sont pris pour argent comptant. Ainsi "le protocole des sages" et l'affirmation que ce sont "les juifs" qui manipulent le pouvoir mondial par la finance.

    Oui, SK, voilà bien une révélation mondiale qui devrait intéresser et questionner le citoyen lambda au premier chef. Sera-ce le cas ?

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour. Il s'agit d'une liste très partielle, concernant un seul cabinet de conseil dans un seul pays -retiré qui plus est de la liste des paradis fiscaux, donc probablement pas le plus achalandé. On peut donc multiplier par cent ou mille pour l'ampleur globale.
    Ce qui me surprend, c'est que les noms "révélés" par la presse ne sont pas nouveaux, ils étaient déjà évoqués pour des "affaires", au point qu'on se demande si c'est vraiment un scoop, ou une compilation de données connues.
    Quoiqu'il en soit ça remet la pression, ce qui est une bonne chose, mais cela risque d'être sans grand effet, vue l'influence des milieux financiers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je voulais ajouter qu'en fait absolument personne n'est vraiment surpris.

      Supprimer
  4. Bonsoir Nolats, merci pour votre présence sur ce fil. Comme souvent vos remarques sont pertinentes. Mais si les noms étaient (plus ou moins) connus, le besoin d'action (littéralement traduit de l'allemand: "Handlungsbedarf") se fait plus pressant chez les officiels. La démission du Premier ministre islandais montre que nous ne sommes plus dans le flou artistique où il était encore possible de noyer le poisson. Ce sera désormais plus difficile. Et je suppose que certains des fraudeurs commencent à se rendre compte qu'ils courent tout de même un risque non négligeable avec ce genre de "magouilles".

    L'un des autres enseignements - également "connu" ("bekannt aber nicht erkannt", dirait Hegel) - est l'implication de la criminalité organisée qui rend l'argent ainsi gagné ("lavé") irrémédiablement "sale"...

    Salutations très cordiales, également à PlumePlume et maître Olivier !

    RépondreSupprimer

Ce blog est désormais fermé.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.