jeudi 29 mai 2014

Quelque chose de pourri en Europe...

Après m'être procuré Le Monde daté du 27 mai 2014 pour étudier plus en détail les résultats de ces Européennes, je suis sur le cul en découvrant ce sous-titre à la Une :

Avec 25% des voix, Marine Le Pen remporte pour la première fois un scrutin national.

Rien ne vous choque ? Alors je vous laisse réfléchir...

Quant aux votes dans les 28 pays de l'UE, dont ceux des 27 autres sont présentés à partir de la page 30 comme les « résultats à l'étranger » (en gras et en capitales dans le texte), on note à côté des 24 sièges pour le FN 26 fauteuils supplémentaires pour « l'extrême-droite », la France fournissant donc une petite moitié de la section de choc au Parlement Européen. Le reste des « euro-sceptiques » à droite toute, ce sont les 23 sièges de l'UKIP (United Kingdom Independence Party) britannique auxquels s'ajoutent une dizaine d'autres dont ceux de l'AfD (Alternative für Deutschland) allemande (7). Il y en a sans doute encore quelques-uns qui se cachent par-ci par-là, mais sur les 751 députés appelés à représenter les citoyens européens, très virtuels pour l'instant, il y a tout-de-même au moins 521 « Européens convaincus » (214 conservateurs continentaux, 64 libéraux, 52 verts et 191 sociaux-démocrates, soit environ 70% des sièges) [voir l'infographie de la note précédente].

Puis (pp. 34-48) on en arrive aux « résultats en France ». Allez, ne remuons pas le couteau dans la plaie, mais « à l'étranger » on est tout aussi bouleversé que l'est une bonne partie de la population française et sans doute également un certain nombre d’abstentionnistes qui doivent se mordre sérieusement les doigts à l'heure qu'il est. Parce que du coup cette histoire va nous pomper pendant un bon moment encore. À propos : je n'ai rien compris aux spéculations des statisticiens de service qui laissent entendre que le FN aurait pas mal de réserves de voix. Pourtant, les présidentielles de 2002 ont montré que Monseigneur « Ebola » Le Pen n'en avait pas. Au fait, a-t-on interrogé la fille sur la récente déclaration du père ? (*) Elle n'est pas encore très connue « à l'étranger », mais je crois que ça ne va pas durer. En tout cas, et n'en déplaise aux sondeurs en eaux troubles, si j'étais FN je serais allé voter !



(*) PS. - Oui, la question lui a été posée. Réponse prévisible : propos totalement dénaturés.

En France, les sièges du FN se répartissent donc comme suit (entre parenthèses le nombre total de sièges accordés à chaque région):

  • Île-de-France / Français à l'étranger (**)...... 3 (15)
  • Sud-Est................................................................. 5 (13)
  • Nord-Ouest.......................................................... 5 (10)
  • Sud-Ouest............................................................ 3 (10)
  • Ouest.................................................................... 2 (9)
  • Est......................................................................... 4 (9)
  • Centre................................................................... 2 (5)
  • Outre-Mer........................................................... 0 (3)


(**) Je m'aperçois d'un autre truc gros comme une barre HLM... vous aussi ?


En effet, ce n'est pas seulement Marine Le Pen - dont j'ai l'impression que la tête s'enfonce de plus en plus dans le thorax, ce qui lui donne un air quelque peu bovin - mais ce sont également d'autres politiciens et surtout les présentateurs médiatiques qui, dans le cadre de l'élection qui vient de s'achever, continuent inlassablement de s'adresser aux Français. Or, il se trouve qu'en France d'autres citoyens (virtuellement) européens se sont exprimés, comme certains résidents français « à l'étranger » ont voté dans d'autres pays européens. La moindre des politesses eût été d'avoir également une pensée pour eux, ici comme ailleurs.


Dans cet ordre d'idées, je me permets encore de donner la solution de l'énigme proposée en exergue : il s'agissait bien sûr d'un scrutin européen et non
« national ». De même, le parti d'extrême droite français a récolté 25% des voix exprimées : l'ajout de cet adjectif à la Une du Monde aurait fait toute la différence. Qui va, comme on sait, du simple au double.



_______________________________________


Commentaires


Bonsoir sk.

Je suis originaire du Nord Ouest où j'ai vécu jusqu'à 50 ans
Puis je suis allé habiter Outre Mer quelques années
Puis, je suis venu finir mes vieux jours dans le Sud Est où je réside..

J'aurais mieux fait de rester Outre Mer..

A+

Écrit par : hubert41 | 29/05/2014
--------------------------------------------------

La sociologie des votants FN dans le Sud-Est reste à faire... Bien à vous, Mr. Hub

Écrit par : sk | 29/05/2014
----------------------------------------------------

le journal Le Monde n'est plus ce qu'il était et beaucoup d'autres avec , l'information est donnée à la seconde et il y aurait beaucoup à dire sur la manière dont ça fonctionne , comme un jeu vidéo , plus vite toujours plus vite , très peu de références historiques , pas de recul et effectivement cette élection n'a pas été considéré comme une élection européenne et géopolitique par nos "grands informateurs " c'est pour cette raison que j'ai regardé Médiapart , le reste n'est que du vide , de la retranscription tellement banale qu'un enfant de 10 ans pourrait nous faire la même chose
C'est toujours l'émotionnel qui est préféré au rationnel , comme dans la télé réalité , alors qu'il est question de l'avenir des européens , c'est bien dommage mais le résultat largement anticipé par les sondages était prévu et a été largement encouragé par les médias eux mêmes lorsqu'on considère la place faite à ce parti politique dans les hebdomadaires ( le nombre de une avec le problème musulman mis en exergue et le nombre de couvertures avec la madame ) et les temps de parole relevé par le CSA , la situation politique ubuesque (une gauche qui fait une politique de droite ) a fait le reste

Écrit par : kulturam | 29/05/2014
----------------------------------------------------

Il me semble évident que le FN a raclé les fonds de tiroir d'électeurs potentiels, ce qui limite quelque peu la portée réelle des résultats.

Le drame, à mon sens, est qu'un électeur ayant voté une première fois pour le FN a toutes les chances de continuer à voter Bleu Marine. Ce qui suppose que chaque future élection verra entre 15 et 20% de voix exprimées en faveur du FN ... le différentiel entre nb de votes aux européennes et les futures découlant de ceux ayant fait un vote protestataire et s'en mordent les doigts.

La montée des extrémismes de droite est effectivement un paramètre commun à tous les pays d'Europe, sauf en Hollande, proportionnel au rejet des politiques d'austérité nationales.

Démonter et démontrer l'absurdité du programme présidentiel du FN est aisé, surtout la partie traitant de l'émigration et promettant un gain de 70 milliards d'Euros par an. Mais QUI analyse ce programme et QUI comprend l'absurdité et l'inchérence de ce programme ?

Le trouillomètre des électeurs, largement alimenté par les dérives sarko-buissonières, s'est focalisé sur le chômage et l'insécurité imputée à l'émigration. Plus l'Euro et sa crise récurrente où personne ne comprend rien est désigné comme étant la cause de tous les maux.

La campagne pour les européennes a été nulle en France, aucun parti n'ayant expliqué le sens de cette élection ni les objectifs à atteindre en termes de réformes du fonctionnement des institutions européennes. J'attendais de la pédagogie sur le besoin de la démocratisation du zinzin Europe et j'ai eu un débat entre tenants s'une meilleure socialisation et tenants du conservatisme.

Au final, pour toutes les mauvaises et bonnes raisons de la victoire du FN, le FN est là et bien installé. Charge à nous de ne pas faire avec ...

Écrit par : Marc | 29/05/2014
----------------------------------------------------

Merci pour vos interventions !

_____________________________________

Parker avait écrit ;

il y a un tapage autour de cette France avec ses 24 députés envoyés au parlement européen, ça discrédite la France mais l'UMPS s'est laissé fusiller parce qu'incapable de régler le probléme identitaire sur fond d'échec économique de français "issus de" parqués dans les territoires oubliés, l'UMPS a toujours joué des reports de voix FN, depuis 1972

et ce tapage amorti et rend inaudible ceux qui veulent rester en Europe mais faire entendre leur volonté de la voir se mettre au service vraiment des peuples et de jouer son rôle d'arbitre, deux héros notons le qu'il serait dommage de noyer dans ce tintamarre : le grec, l'italien, eux ont des choses à dire et n'ont pas besoin d'avoir fait l'ENA ou Normale sup, que sais, je si vous voyez ce que je veux dire

cette dame blonde est le symbole d'une classe politique française en vrac et elle n'a foncé sur le parlement que pour remplir sa trésorerie, elle va revenir!!!!!!

je cherche les buts de ces gens, je commence à avoir une franche idée........

quand on me parle d'immigration désormais je demande quel est le danger de ces migrants qui se noient en Méditerranée ou qui espère un ferry à Calais

on confond tout et, cerise sur le gateau , nous voilà partis sur shengen 2 , oublions shengen, pensons aux flux migratoires inexorables, shengen ne sert qu'à noyer les pays obligés de protéger l'UE, soit disant!!!!!!!!

excusez moi sk, je suis hors de moi

____________________________________________

Écrit par : sk / parker | 29/05/2014
----------------------------------------------------

les couvertures du Point et j'ai pas celles de l'Express et des autres

www.acrimed.org/article4359.html

Écrit par : kulturam | 30/05/2014
----------------------------------------------------

Ah, un article dont les commentaires ne sont pas encore fermés :-)
Salut sk, je vous croyais exilé sur un site où il faut un compte et un mot de passe.

Concernant le résultat des élections européennes, le score se mesure forcément sur les "suffrages exprimés", car ne rien exprimer du tout signifie cautionner par avance le résultat quel qu'il soit.
Alors, on a une part de vote pétainiste extrêmement ténue, une grande part de vote protestataire qui en un autre temps se fut porté sur le trotskisme, et une part aussi importante de vote sécuritaire. Ajoutons une protestation contre l'Europe telle qu'elle est (celle de l'élargissement sans restructuration, du libre échangisme non régulé) qui se portait autrefois sur de Villiers ou Chevènement. ça fait un peu plus de 25% avec des motivations ecclectiques, mais les 75% d'autres sont ils satisfaits de l'UE telle qu'elle fonctionne? Ben pas forcément, mais il y a le vote dispersé sur les petites listes (j'ai fait pour ma part un mauvais pari avant de déposer mon bulletin), et le "vote utile" pour des raisons de politique intérieure.
Encore une fois, les abstentionnistes comptent pour du beurre, n'ayant pas de point de vue suffisamment établi pour se déplacer (car ce n'était pas le nombre de listes qui faisait défaut, un éventail politique unique au monde!). Donc 25% c'est absolument représentatif et absolument inquiétant pour l'Europe cuopée des peuples, et pour la politque intérieure française -se mettre la tête sous le sable ne changera pas les faits-. Le FN sera quasi certainement au second tour des présidentielles en 2017 -et sera battu au second tour, mais pas aussi nettement qu'en 2002, avec le brave Chirac le sage (enfin, c'est pour le jeu de mot).

Écrit par : nolats | 12/06/2014
----------------------------------------------------

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce blog est désormais fermé.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.