lundi 18 janvier 2016

Message aux nouveaux bien-pensants...

Oui, à présent, c'est vous qui pensez "bien", puisque vous incarnez la nouvelle majorité, puisque la "gauche" a trahi le "peuple", puisque la paix sociale est rompue...


Savez-vous que la "novlangue" est également pratiquée par les tenants du pouvoir économique, qui nous parlent d' "optimisation", de "restructuration", de "flexibilité" ... ?


Mais vous qui vous préoccupez d'identité française et des méfaits de la "migration" en laissant systématiquement de côté les problèmes économiques, savez-vous qu'un nouveau rapport a été publié ? - Selon les calculs de l'OXFAM, 62 individus possédaient en 2015 autant de richesses que les 3,6 milliards de personnes les plus pauvres (soit la moitié de la planète). Alors une simple question aux maîtres-penseurs d'aujourd'hui, aux Zemmour, aux Polony : Pensez-vous que ces 62 individus n'aient aucun pouvoir ? Pensez-vous qu'ils n'ont aucune influence sur la politique sociale d'un pays comme la France ... ?


Oui, quand ils vous entendent causer dans le poste pour promouvoir vos livres, ils se frottent les mains : Vous avez trouvé des responsables pour la misère du "peuple", vous qui vivez grassement des droits d'auteur sur vos productions de demi-savants médiatiques. Or, ce ne sont pas vos salades qui comptent ici, c'est ce que vous passez sous silence avec tant de maestria. Vous abrutissez le "peuple" avec vos demi-vérités, qui ne résistent pas à une analyse d'histoire contemporaine un peu sérieuse, avec vos polémiques qui amusent la galerie, tandis que 62 individus font la pluie et le beau temps sur la planète. Vous vous attaquez au gouvernement de "gôche" qui n'a aucune chance contre un pouvoir occulte dont les "devises" franchissent toutes les frontières car elles ne sont édifiées que pour les pauvres gens payés en monnaie de singe ...



Alors pour vous, voici ce rapport en avant-première. Dans la semaine il sera également discuté (et surement traduit) en France. Mais pour en avoir la primeur, il faut lire l'anglais (document en PDF) >
https://www.oxfam.org.au/wp-content/uploads/2016/01/an-economy-for-the-1-percent.pdf




 _______________________



COMMENTAIRES
des blogueurs de L'OBS

Les gouvernements de "gôche", et de droite aussi d'ailleurs, en créant le grand marché européen, sous égide étasunienne, ont abandonné volontairement l'intérêt national au profit d'un ensemble lobotomisé et livré à tous les vents de la libre concurrence.

Toutes les libertés prévues dans ce grand espace (libre circulation, etc) sont prévues en fonction de cet espace marchand, notamment l'appel d'air à une immigration massive (de peuplement et de travail) afin de peser à la baisse sur les salaires. Car la concurrence vaut pour les personnes comme pour les marchandises.

Donc, afin de favoriser ce va-et-vient d'individus interchangeables qui ne sont plus des citoyens, mais des consommateurs, il faut déconstruire les "noyaux durs" qui faisaient un obstacle à cette concurrence : la nation, la famille avec leurs valeurs, en un mot les racines nationales et personnelles.

Car chacun de nous dans ce vaste hall de gare doit être un migrant, prêt à se rendre sur le quai et à prendre un train au hasard des aléas économiques.

Vous croyez avoir trouvé le vrai coupable afin d'exonérer les politiques de leurs erreurs, mais leur faute immense demeure : ce sont les politiques qui ont abdiqué leur pouvoir en s'en remettant aveuglément à l'Europe mercantile (virage mitterrandien).

Ceci n'est pas nouveau : nous aboutissons au concept de "l'homme unidimensionnel" déjà dénoncé par Marcuse en 1968 (le titre de son livre traduit en français) :
"Il avance que ce qu'il appelle la « société industrielle avancée » crée des besoins illusoires (false needs) qui permettent d'intégrer les individus au système de production et de consommation par le truchement des mass media, de la publicité et de la morale. La conséquence en est un univers de pensée et de comportement « unidimensionnel », au sein duquel l'esprit critique ou les comportements antisystémiques sont progressivement écartés."

En attaquant Polony et autres, vous vous faites le défenseur des "unidimensionnels" qui partent à la chasse contre les déviants, ceux qui refusent de passer sous les fourches caudines du marché, ceux qui ont encore quelque chose à dire.

Écrit par : CLAIRVAUX 10h49 - lundi 18 janvier 2016


______________________


L'unidimensionnalité selon Marcuse, si je me souviens bien, c'est l'intériorisation de l'autorité par l'homme contemporain. L'auto-censure peut être considérée comme l'un de ses effets...

Ne vous déplaise : Polony, Zemmour et consorts sont les nouveaux bien-pensants, c'est en tout cas la conclusion qui s'impose en constatant le triomphe de la réaction en France. - Mais je suppose qu'on est d'accord sur ce point : de droâte ou de gôche, bien-pensant n'est pas synonyme de "bien penser", je dirais même : "au contraire" !

Malheureusement ni le temps ni l'énergie de prendre position sur l'ensemble de votre post dont je partage certains points de vue. - Dommage que dans votre dernier paragraphe, vous teniez absolument à lancer l'une de vos piques - à la fois très personnelles et excessivement généralistes (marques distinctives de la polémique ambiante) - qui a pour effet d'interdire tout échange sur l'essentiel. Oui, dommage !

Écrit par : sk 22h42 - lundi 18 janvier 2016




_____________________________________



Bonsoir SK. Il me semble que ce que vous indiquez concernant les hyper-fortunes et leur emprise sur le monde (et on peut ajouter les multinationales) n'est pas de même nature que les problèmes de division et insécurité dans notre société, qui ne sont pas de caractère principalement social. L'un n'exclut pas l'autre, l'un n'implique pas l'autre. La sensibilité de gauche met le focus sur l'aspect social, celle de droite sur l'aspect sécuritaire.
Ceci étant, je suis d'accord avec votre retour de volée ironique sur le qualificatif "bien pensant", dont les néo-conservateurs ont abusé ces dernières années à l'égard des partisans de la protection sociale et de l'égalité entre les peuples.

Clairvaux soulève un point paradoxal, c'est que la mondialisation (relayée par l'UE) sensée égaliser les niveaux de vie a en fait accru les inégalités, notamment dans nos pays. Les plus nantis bâtissent leur fortune sur un empire planétaire (au lieu de celui d'un état comme jadis), ainsi, le salaire des dirigeants de nos grandes entreprises a été multiplié par 10 par rapport aux années 80. A l'opposé, les productifs sont mis en concurrence extérieure avec ceux des pays aux plus faibles salaires (accentué par les disparités monétaires), et de la concurrence intérieure de travailleurs issus de pays à faible salaire, d'où la double peine de la baisse de pouvoir d'achat et des délocalisations,

Écrit par : nolats 23h36 - lundi 18 janvier 2016



______________________________



@SK

Je vous ferais remarquer que votre texte vis-à-vis de ceux que vous appelez les nouveaux bien-pensants est très polémique et peu argumenté.

Vous les attaquez avec virulence, juste parce qu'ils ne pensent pas comme vous (les pensées divergentes font partie du débat démocratique, sinon nous sommes dans la pensée unique), mais vous n'argumentez pas contre.

" vous qui vivez grassement des droits d'auteur sur vos productions de demi-savants médiatiques. Or, ce ne sont pas vos salades qui comptent ici, c'est ce que vous passez sous silence avec tant de maestria. Vous abrutissez le "peuple" avec vos demi-vérités, qui ne résistent pas à une analyse ..."

Je ne vois pas le bien-fondé du lien que vous établissez entre Polony par exemple et l'étude Oxfam dont les conclusions ne sont pas nouvelles, comme si cette personne dont j'apprécie fort les constatations était en partie aveugle (ou responsable) devant les inégalités.

Evidemment si vous dites qu'il y a un "pouvoir occulte" qui gouverne le monde, cela sent sa théorie conspirationniste. Rien ne sert à rien en politique, à gauche comme à droite. Tirons le rideau.

Écrit par : CLAIRVAUX 09h32 - mardi 19 janvier 2016



______________________



Mon texte basé sur la parution du rapport est en effet une attaque frontale contre ceux qui ont la parole. Je ne l'ai pas, vous non plus d'ailleurs. Nous ne serons pas entendus. Mais nous avons tout loisir de nous chercher des poux dans la fosse aux anonymes, c'est étudié pour...

Occulte - le mot est peut-être mal choisi, antonyme de "au grand jour" - par extension de "démocratiquement élu" (!) - pas de conspiration : À Davos tout est sur la table...


 Écrit par : sk 12h55 - mardi 19 janvier 2016

1 commentaire:

  1. Merci SK pour cette note. Ca fait du bien au moral. J’avais moi-même, il y a peu, eu l’idée de répertorier quelques expressions de la novlangue que vous pointez du doigt.

    Hélas, même si je suis chaque jeudi un cours d’anglais, je ne peux encore lire un texte complexe dans cette langue sans traduction. Mais c’est certain, le texte d’OXFAM sera d’ici peu traduit en français.

    En 2013, Thomas Piketty publiait son essai « Le capital au 21ème siècle » et ce fut un best-seller. Lui aussi s’est intéressé au patrimoine du 1% le plus riche, mais seulement dans les pays développés traditionnels. Certains pourraient discréditer l’étude de l’ONG Oxfam sous le prétexte de gauchisme, mais assez récemment le magazine « The Economist », peu susceptible de l’être, affirmait pour les USA que le number one des 1000 plus riches possédait autant que les 90% du bas de l’échelle.

    A propos d’une des références favorites de la droite dure que vous citez, j’ai étudié de près une bonne vingtaine des courts chapitres du dernier best-seller de Zemmour. Je dois donc supposer que la gente féminine de droite qui s’en prend à la culture musulmane et à sa soumission de la femme ne l’a parcouru qu'en surface car ce dernier transpire de partout l’inégalité essentialiste homme-femme !

    RépondreSupprimer

Ce blog est désormais fermé.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.