lundi 7 juillet 2014

Assez (encore) !

ASSEZ

[une ébauche]

Assez de ces trois monothéismes qui se disputent la grâce d'un seul Dieu.

Le dernier fait d'armes est ce « calife » qui veut prendre la place du calife, laissée vacante depuis des lustres : la seule chose qui est « révélatrice » dans cette démarche, c'est de vouloir ranimer un monde archaïque, fondé sur l'oppression et l'étroitesse d'esprit.

On ne peut pas inverser le sens du temps.

Assez de cette logique binaire qui divise le monde en « fidèles » et « mécréants ».

Dites-leur que vous ne croyez pas à leur légende divine, et vous vous retrouvez dans le « camp » des athéistes : cette détermination négative qui ne vous donne droit à aucune « position » puisqu'elle vous exclut de la sphère de l'Être.

Il y a d'autres voies pour communier avec l'immensité de l'Univers.

Assez de cette recherche de pouvoir qui se dissimule sous les robes sacrées.

Ce sont des hommes, tous autant qu'ils sont : n'importe quel philosophe digne de ce nom saurait démonter leur rhétorique, leur morale, leur dialectique, car leur légitimité transcendantale est usurpée et repose sur des sophismes.

Le véritable sage n'arbore aucun signe distinctif.

Assez de l'alliance théologico-politique qui, telle une épidémie inextinguible, ne cesse de ravager la planète.

Nous savons que les nouvelles églises sont les banques et que l'on y vénère l'argent : toute autre forme de culte ne vient, à l'époque dans laquelle nous sommes tenus d'exister, que travestir de façon particulièrement hypocrite sa propre adhésion à cet universel résolument « moderne ».

Or, les mortels que nous sommes ne peuvent emporter dans la tombe que quelques babioles insignifiantes.




Commentaires



"Il y a d'autres voies pour communier avec l'immensité de l'Univers. - SK"

Bien que je sois d'abord un rêveur, celles qui ont ma préférence sont la science et la raison.
Et comme je suis un rêveur, ces deux dernières me font davantage rêver que toutes les autres.

:-)

Écrit par : Pyroman | 07/07/2014



Position tranchée et dans l'air du temps, mais assimiler globalement la religion en elle-même avec le califat (pouvoir) ou le jihad (combat) est une vision manichéenne simpliste (*). Vincent de Paul, l'abbé Pierre ou soeur Emmanuelle, n'est-ce pas plutôt eux qui sont véritablement en ligne avec le "message" de leur religion (en l'occurrence, l'Evangile)?
Les trois religions ont des racines communes, mais leur émergence et leur histoire diffère, et par ailleurs les détournements "par" et "pour" le pouvoir, ainsi que la tentation absolutiste sont -en ce qui concerne le christianisme- en totale opposition avec les préceptes fondateurs.
Concernant le fond du message, l'interprétation contextuelle et symbolique de textes anciens nécessite d'être revisitée à chaque époque, la lecture littéraliste étant à coup sur la moins conforme à l'esprit.

Au niveau des termes, pourrait-on distinguer "athée" (ou matérialiste, ou positiviste) qui est une conviction, et "athéiste" qui en serait la forme militante -comme par exemple Onfray-?
Par ailleurs, la dualité entre "croyants" vs "mécréant" (acception péjorative) était en vigueur dans l'Europe de l'époque passée, où l'ensemble de la société était imprégnée de religion, et le reste dans des cultures où la religion reste prépondérante. Mais dans la civilisation occidentale contemporaine, il y a une inversion de la perception dominante: les a-religieux se présentent comme éclairés, lucides et "debout", et les croyants sont perçus avec condescendance comme des attardés naïfs et asservis.
Toutefois, peu d'athées assument une conception totalement mécaniste, il reste souvent une forme de nostalgie spiritualiste (poétique, humaniste, sentimentale..). Je relève par exemple dans le présent article la quasi-panthéiste expression "communier avec l'immensité de l'univers"

(*) A la restauration, les royalistes réduisaient la Révolution à la seule "terreur". Aujourd'hui, les réactionnaires amalgament le socialisme à la dérive stalinienne.

Écrit par : nolats | 07/07/2014



Je ne comprends rien à ce que dit nolats . le faut il ? J 'ai pas suivi . on parle de quoi ? de Dieu ?
Quelqu 'un peut l 'appeler , on y va ? Y a pas de raison si c'est un type bien et nous avec , il répondra
. Faut juste poser la question au bon moment quand on a compris ( presque tos ) que tout est faux , que l 'on a été berné , qu 'on l 'est encore , qu 'on s'enfonce dedans
La restauration, dit nolats, de quoi ? Il flotte un air de panthéïsme . encore un isme , un mot de plus quand en toi c'est .
Il y a quelqu 'un qui tient et qui SAIT ? Qu 'il se lève ! Le sentiment universel si on ne peut pas l 'éprouver EN SOI ( c'est LE MYSTERE ) il n 'y a alors que les doctes SOUVERAINS ENCACANNES qui le peuvent . La seule question est " Y a -t- il un EN SOI , un AU DELA PERCEPTIBLE en dehors des foutaises ? ". Foutaises c'est moi qui le dit . et ça se démontre . Je suis d'accord avec sk . C 'est une chose . mais il y a des dimensions en plus . On peut creuser un peu .
Galilée, lui , pour échapper à l 'inquisition, renia tout ce qu 'il avait découvert ! " La Terre ne devait pas tourner et pourtant elle tourne dit il
excusez ma liberté de ton , de pensée et le saint - foin ! J 'ai été excommuniée à 10 ans !

Écrit par : anatolie | 07/07/2014



J'aurais apprécié que vous précisiez ce qui ne vous a pas semblé clair.
Concernant le renvoi en fin de commentaire, j'aurai du mieux indiquer que c'était une comparaison: réduire la religion à des dérives commises en son nom, c'est de même nature que réduire la révolution française à la période de la "terreur" (comme l'ont fait les royaliste à l'époque de la Restauration sous Louis XVIII et Charles X), ou encore amalgamer la justice sociale avec la dictature communiste.

Écrit par : nolats | 09/07/2014 |



Très cher sk,
Avez-vous lu Paul Lafargue (La religion du Capital)? Vous y tenez (à peu de choses près) le même discours. Et j'adhère. Marx disait de Paul Lafargue, qu'il était "minus", mais je pense que c'est uniquement parce qu'il aurait aimé trouver un autre époux à sa fille...

Écrit par : sherman sheep | 07/07/2014



Hello Tous ! - Merci beaucoup d'intervenir avec cette "diversité" : cela montre que ce bout de texte improvisé, qui condense ce que j'ai - allez, disons le gros mot : philosophiquement - sur le cœur, n'est pas aussi fermé (plat) que j'aurais pu le craindre...

Écrit par : sk | 07/07/2014



Bonjour sk,
Toute réflexion exprimée de quelque manière que ce soit suscite l'intérêt. Pour ma part, j'ai fait une petite "fixette" sur la fin de votre texte, mais dans l'ensemble, j'adhère à cette idée qui se rapproche du "Traité d'athéologie".

Écrit par : sherman sheep | 08/07/2014



Cher sk, vous recueillerez une large adhésion sur vos positions, de Victor à Momo en passant par j-m, je sais être isolé sur celles que j'exprime sur ce sujet.

Écrit par : nolats | 09/07/2014



A Sherman sheep
Le petit mot que vous écriviez hier est porteur et riche de sens , pour moi et c'est avec surprise aussi que j 'avais appris que Marx se conduisit de son vivant, en grand bourgeois qu 'il était de son temps . Le détail que vous rapportez sur " le minus " son beau fils est intéressant
d'abord par ce qu 'on ne dit jamais que Marx a été un vrai bourgeois qui a refusé pendant 10 ans le mariage à sa fille parce que son prétendant n 'avait pas de situation ! 10 ANS !
A -t- il écrit sur la religion ou " la religion du capital " ? parce que le capital comptait pour lui et
c 'est bien la nouvelle religion aujourd ' hui
mais Marx, on en fait quoi AVEC SA FILLE ?
Je suis d'accord aussi avec sk , il faudrait reprendre ce sujet de la nouvelle ou pas religion . On fait quoi cette fois ?

" Assez de l'alliance théologico-politique qui, telle une épidémie inextinguible, ne cesse de ravager la planète."
d' accord . Il faudra revenir sur ces termes . et trouver une METHODE de DEBAT !

Écrit par : anatolie | 08/07/2014



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce blog est désormais fermé.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.